Thés BAMP !

mercredi 29 juin 2011

Trois d'un coup


La semaine après notre retour de République Tchèque, j'ai continué à travailler.
Lors d'une de mes tournée j'ai rencontré 3 enfants de papier !!
Au même endroit, travaillant sur le même tag vert.
Vous savez maintenant que j'aime bien ce genre de rencontre, ce genre de hasard, ce genre de poésie !!

Mais je n'ai pu les prendre en photo que la semaine suivante,
la pluie avait alors, quelque peu abimée les collages.

Dommage.

Trois enfants différents :
- la petite fille de mes premières rencontre, 
- un petit garçon (mais pas celui qui fait pipi, rencontré sur la plage et déjà présenté sur un autre message), 
- et une autre petite fille accroupie (mais sur la photo, la pluie a décollé sa tête).
























Le bras du petit garçon se décolle aussi, dommage !!
Je n'y avais vue aucun signe, vous savez, je ne souhaite plus accorder de crédit à ce genre de chose !
Juste une forme d'art que j'aime.

jeudi 23 juin 2011

Mes grossesses cérébrales !!!


















Il faut que je vous fasse une confidence.

Depuis le temps, je viens de m'en rendre compte.
En fait j'ai pleins d'ENFANTS !!!!
OUI, oui, oui, pleins, pleins, des petits, des grands, des blancs, des noirs..........


 

D'ailleurs je vais vous les présenter.

D'abord mon Grand de 20 ans. C'est un garçon, il est beau, il est intelligent. Il est très gentil, brun.
Il cherche actuellement sa voie professionnelle, mais il a pleins de projets.
C'est un sportif accomplit aussi, il fait de l'athlétisme. Il est trop mignon quand il est avec sa petite chérie.

Les jumeaux (un gars et une fille), avec leur 14 ans tout rond, ils aimeraient connaitre plus de 3 langues vivantes pour pouvoir partir à la rencontre des autres humains. Ils sont charmants, pas du tout les ados chiant.
Plutôt des ados qui savent ce qu'ils veulent, heureux de toutes les possibilités qui s'offrent à eux.


Ma fille, c'est une exploratrice, elle à 10 ans. Une vraie baroudeuse. Tout l'intéresse, elle explore tout.
Le monde animal, le monde végétal, le monde des humains, le passé, le futur.
Elle joue du piano, parce qu'elle aime ça. C'est une danseuse aussi.

Mon troisième fils, il a 8 ans. C'est un tendre, il voudrait être musicien, dans un groupe de rock.
Où alors pilote de course dans de belles voitures jaunes. Où encore danseur étoile à l'opéra.
Il a la peau noir et les yeux vert.


Mon petit de 5 ans, un amour d'enfant, celui dont on rêve.

Ma petite de 2 ans, elle a les yeux de son père, le nez de sa grand-mère et les cheveux de sa mère, en blonde.
Elle aime beaucoup jouer avec Moustit, qui lui rend bien ces élans d'affection et de cris joyeux.
Surtout le jeu de la ficelle attachée à une branche, pour faire courir le chat.
Moustit dort au pied du lit, de la petite.

Mon bébé, il a 6 mois, il se tient tout seul assis, il rigole tout le temps.
Il découvre le monde à travers ce que nous lui proposons.
Les poulettes l'intéresse particulièrement.
Ses frère et sœurs sont au petits soins avec lui.

Et ma grossesse en cours, mon bébé dans ma tête, un mélange de tout les autres et plus encore.

L'avantage des grossesses cérébrales, c'est que vous n'avez aucun inconvénient.
Pas de nausées, pas de vergetures, pas de rétention d'eau.
Pas d'angoisses lors des échos, des bébés parfait. 
Pas de couches qui puent, pas de nuits sans sommeil, pas de maladies infantiles.
Pas 15 kilos à perdre après l'accouchement.

Et puis pour vous parler de mes accouchements, ils ont toujours été idéaux.
De la douleur évidemment, mais toujours beaucoup de joie et de simplicité.
J'ai souvent accouché d'ailleurs, plus que je n'ai d'enfant, je crois !

Je crois que si je cherche bien dans mon cerveau, j'ai d'autres enfants encore.
Des petits, des grands, des bébés à la peau brune, d'autres à la peau beige.
Des fillettes à couettes et à corde à sauter.
Des petits mecs qui savent ce qu'ils veulent.
Des enfants perdus, des enfants sans parents, des enfants de tous les pays.
Les enfants des autres, les petits croisés chez les voisins, au supermarché, ceux des amis.
Je m'occupe professionnellement des enfants des autres, depuis mes 17 ans (animatrice), puis éducatrice spécialisée, 24 ans à m'occuper des enfants des autres. Dans ce cadre j'en ai vu passé des enfants.

 Je fais des listes de prénoms depuis que j'ai 14 ans, j'en ai dans toutes les langues. A l'époque je ne pensais pas que cela serait, si inutile...

Je pense que depuis que j'y pense, j'en ai eu des enfants.
Eh oh, faut pas croire que je sois enceinte à chaque cycle, non, non, non ! Je suis pas une obsédée, quand même, (enfin si un peu).
Mais voilà, des gosses j'en ai fait et j'en fait encore dans ma tête.
Et dire que dans les démarches pour l'adoption, il faille, sans certitude de recevoir l'agrément (voir chez LARA les honteuses déclaration du service du département des Yvelines), faire passer ce désir d'enfant sur la grille de l'as et de la psycho. Alors que, JE SUIS UNE MÈRE !!!
Une tite mère, une bonne mère, je pourrais même être une grand-mère, si mon fils de 20 ans avait déjà, enfin bon vous voyez !!!



En tout cas j'en ai porté beaucoup dans mes bras, donné des centaines de biberons (d'ailleurs j'ai commencé j'avais 5 ans avec mes petites sœurs, voir ci-dessus),  j'ai chanté et raconté tellement d'histoires, j'ai bercé tant et tant, jouer plus encore, consoler, changer, laver, protéger, chatouiller, habiller, expliquer, gronder, rassurer, éduquer, élever, tant de vrais enfants.
Bref, mes enfants dans ma tête, je les aime.
Mais pourquoi j'en ai pas UN en vrai, à nous  ???????????????????????????

mardi 21 juin 2011

J'ai envie

J'ai des envies de départ, de voyages.
Peut-être parce que Chéri est parti, hier matin pour la Sicile et que je serais bien partie avec lui.
Peut-être parce que j'aimerais, déjà , avoir une nouvelle date pour un autre transfert.

video


video


Quand ?? Où ???
Partir et revenir encore plus heureux !!

mercredi 15 juin 2011

Mon échelle

J'étais montée bien haut, quand même, sur mon échelle à RÊVES.
Je suis toujours partante pour monter sur l'échelle à RÊVES, c'est tellement bon d'être contente, d'avoir des perspectives, d'être heureux en attendant le bonheur.

Bon là, cela faisait 10 mois que j'y étais sur cette échelle là. 
Montant par paliers, avec des petites pauses. Parce que oui, cela se mérite une échelle à RÊVES, on n'y monte pas d'un coup. Il faut s'en donner la peine.
Depuis 2 mois, j'étais arrivée bien haut et Chéri était là aussi.

J'y étais bien.

J'en suis tombée hier.

Je me retrouve en bas, je ne peux plus bouger, pourtant mon cerveau fonctionne encore et je respire, d'ailleurs c'est très douloureux, TROP.
J'étais bien en haut de mon échelle.
Je voyais loin, je voyais beau, je voyais maternité, paternité, bébés.

Je savais qu'il ne fallait pas regarder en bas, cela m'a été fatal.

Là je suis en bas, dos contre terre, j'ouvre les yeux je vois toujours les petites lumières dans le ciel.
Des étoiles ?
Non, juste la poussière qui s'est accumulée sur mes pupilles, depuis le temps que je regarde là-haut.

Il faudrait peut-être fermer les yeux,  ne plus voir, ne plus avoir envie.

Pourtant, je savais que c'était risqué de monter si haut, mais cela permet de mieux voir les RÊVES.

Dos contre terre, je me demande comme faire pour manger maintenant, comment faire pour dormir, comment faire pour travailler, comment faire pour rêver encore ??
J'ai l'impression de porter un deuil, quelqu'un vient de mourir ? C'est moi ??

Personne ne peut me relever, il faut que j'y arrive toute seule.
Mais là c'est dur, il faut partir, ne plus voir mon échelle à rêves, comme ça plus de risque de se casser la gueule !!
Oui mais j'ai quoi d'autre, à part CE RÊVE ??
Si, si, si  réfléchit bien tu en as d'autres, oui mais là, j'y vois plus trop clair.
Tout semble compliqué, impossible, lourd, terrible.

Du bout des doigts je touche CHERI, qui n'est pas mieux que moi.
Ne pas se perdre dans le chagrin.
Du bout du pied, je touche MOUSTIT, toujours là, à m'attendre en bas comme en haut de l'échelle.
Avec mes oreilles j'entends mes petites Poulettes, je suis contente qu'elles soient là.

Je sais aussi au fond de moi, qu'il y a tous les gens qui m'aiment, qui m'apprécient, qui pensent à moi. Je voudrais leur faire plaisir, ne plus les inquiéter. Mais là, je ne peux pas bouger, je ne peux pas parler, je ne veux plus pleurer.

Il est plus dur de lutter pour ne pas sombrer, que de se laisser aller.
Je ne suis pas du genre à me laisser aller, mais hier en bas de mon échelle, j'ai cru un moment que mon cerveau avait quitté mon crane.

Pourquoi je suis tombé déjà ?  J'ai lâché une main ? J'ai regardé en bas ? Le téléphone a sonné ??
Rien ne sert de chercher à comprendre pourquoi, puisque maintenant je suis par terre, si loin du RÊVE.

Oui, mais il faut peut-être comprendre pourquoi, pour éviter une nouvelle chute, lorsque l'envie me reprendra de remonter à mon ÉCHELLE à RÊVES. Oui ! Mais, qui pourrais savoir "pourquoi" ??????????????

Je ne peux plus bouger là, j'ai mal partout quand même.
C'est quoi qui est cassé chez moi ??
Que de l'immatériel : Mon espérance, Mon âme, Mon optimisme, Ma bonne humeur, Mon estime de moi-même.
Juste ça !! Pfffoouuu, t'exagère !! 
Alors bouge tes fesses ! Lève toi !! Bouge de là, ne reste pas au pied de cette échelle !!

Se remettre sur mes pieds pour aller où, et pour faire quoi ??????????????????
C'est par où la sortie de secours ??
C'est où la vraie vie ?? 
..................................................................................................................................................................................................................................................

Bon allez j'y vais. Est-ce que j'ai tout ??
Oui je crois, mon cerveau est au fond de ma poche, mon cœur au fond de mes chaussettes, mes émotions pleins les yeux, mon bébé dans ma tête.

ça existe les grossesses cérébrales ???


mardi 14 juin 2011

Néant

------------------------------------------------------------------------------------------------




















...................................................................................................................................................















.............................................................................................................................................................

lundi 13 juin 2011

Demain

J'y vais pas !!
Comme ça, je reste sur mon transfert de deux microscopiques poussières d'humanité du 28 mai !
Comme ça, je continue à rêver qu'un jour j'aurais des enfants, à cause de la phrase du dessus !
Comme ça, je ne vais pas être triste à pleurer pendant des jours, des heures, des lustres !!!
Comme ça, je suis contente d'être heureuse en attendant le bonheur !!!!!!!!!!!!

Oui sauf que là, y-a un paquet de monde qui attends ce résultat.

Mon Chéri, Ma mère, mes sœurs (et leur chéri), le père et la mère de Chéri, Ma copine Véro, ma Cousine Laura en Italie, la sœur de Chéri et David, Mirabelle, Odile, la clinique en République Tchèque, mon amie Sylvie, peut-être mon père ?, les copines du forum (toutes mamans maintenant), les copines du web (je peux pas citer tout le monde !!), les lectrices chez Maia, les grands-parents de Chéri, les collègues de Chéri qui savent pour la R.T., Lolo qui doit partir bientôt pour un transfert ibérique, les passagers clandestins de ce blog qui viennent et qui reviennent, les gens qui savent sans savoir, ma pharmacienne, etc....

Bref du monde et du beau monde !!
Et moi, seule face à tout ce monde. Seule avec mon sang !!
Breuuouuu ça fait peur !
Peur de l'oracle négatif, la voix du sang qui dit : NON
L'horreur, glaçante de mon sang qui annonce la fin de la partie Tchèque !!























Aujourd'hui !
Finalement j'y suis allée la mort dans l'âme.
J'ai du m'y reprendre à deux fois, pour que la dame de l'accueil comprenne ce que je voulais.
Pas d'ordonnance, donc c'est dur de dire B HCG.
J'ai d'un seul coup, super envie de pleurer, les yeux mouillés, la gorge serrée.
Je me suis dis ça commence bien. 
Pourquoi, je suis venue moi ce matin, merde !!
Je ne vais pas pleurer devant toutes ces personnes âgées.
Puis elle m'a tendu le petit papier pour noter la date de mes dernières règles.
Alors j'ai fièrement inscrit : TRANSFERT D'EMBRYONS LE 28/05/2011
Elle n'a rien dit.
Juste que je devais payer maintenant, vue que je n'avais pas d'ordonnance : 19 euros 20.
Je me suis dis : "tu paye pour souffrir", un peu comme quand tu vas chez le psy !!
Je me suis assise en attendant mon tour, et là, la grosse envie de pleurer que tu as du mal, à ne pas voir les larmes couler sur tes joues.
Et puis une jeune femme dans la file d'attente. 
Je me dis : "elle vient pour la même chose que moi !"
Et bah oui, mais elle voulait juste savoir si c'était positif ou négatif. 
Moi j'ai demandé le dosage en plus, enfin, le dosage si y à rien à doser ça va être rapide !!

Je me suis dis c'est pas la fin du monde, on se ressaisit, bon faut pas qu'elle me parle la dame qui fait les piqures sinon c'est sur je pleure dans son bureau.

C'est mon tour, bon j'ai les yeux mouillés, mais j'ai pas pleuré.
"Alors, ça va ? Vous avez fait une FIV ?"
Je lui dis "non", elle marque un temps, genre "qu'est-ce qu'elle me raconte celle-là"
"Ah bon, vous n'avez pas fait une FIV ??!!"
"Non, un transfert d'embryons. "
"Ah bah oui, vous avez fait une FIV !!"
"Euh, non parce que une FIV c'est avec mes embryons et là ce n'est pas mes embryons. Donc moi je n'ai pas subi le traitement et la ponction"
"??!! Oh de toute façon j'y connais rien"
Elle pique et là je me dis que j'ai oublié de dire dans mon message d'hier : "Comme ça, je n'aurais pas eu mal au bras à cause de la piqure et du sparadrap !"
En sortant grosse envie de pleurer.
J'avais l'impression que la journée de travail allait être très pénible.
Mais finalement, plus je m'éloignais du labo, moins j'avais envie de pleurer.

Alors je me suis dis : "m'en fou ce soir je ne vais pas chercher les résultats !!!"
Ils seront prêt à partir de 17 h 30
Chéri sera là, pas mieux que moi !! 
Cela va pas être pratique pour ouvrir l'enveloppe.

vendredi 10 juin 2011

Alors comment vas-tu ??





















Psychiquement (oui c'est un bien grand mot), je m'espère ENCEINTE.
Physiquement (idem), je ne me sens PAS DU TOUT ENCEINTE.

Mais sinon à part ça tout va bien !!

Chéri n'étant pas là depuis hier soir et ne rentrant que dimanche, nous avons pris la FOLLE décision de ne faire la prise de sang que lundi. 

Ah oui, mais lundi c'est un jour férié !!

Bon va pour mardi alors ! 
De toute façon si c'est BON, c'est BBBBOOOOOOOONNNNNNNNNNNNN.......................
Et si c'est FOUTU, autant l'apprendre le plus tard possible, pour continuer à surfer sur la schizophrénie de mon premier paragraphe, quelques jours encore.

Les tites poussières d'humanités auront, auraient, pourraient avoir, 23 jours !! 
Il se passe quoi généralement  à 23 jours dans l'utérus ???????????????
Et ailleurs dans le corps ???

Aujourd'hui cela fait 14 jours qu'elles ont été mises dans mon utérus !
Elles ont, auraient, pourraient avoir 19 jours.
Il se passe quoi à cette période là, dans l'utérus ??

Mais la grande question, THE GREAT : "Sont-elles toujours là ???????"


















"Est-ce que c'est possible d'être enceinte et de ne rien sentir de particulier ???"
Oui je sais que c'est possible, mais je tente de me convaincre que ce n'est pas parce que je ne sens rien, que je ne suis pas enceinte. Parce que oui, c'est possible de ne rien sentir et d'être enceinte.  OUI, oui, yes, oui !

J'aimerais vraiment que cela soit mon cas, mais je sais, je sens, je ressens, que ce n'est pas le cas (et puis s'il advenait que je le sois (enceinte, mince faut suivre, les filles !), vous pourriez bien vous moquer de moi, et de mes plaintes de chichiteuse ! Et je me moquerais de moi, avec vous, J'aimerais tant !.

Les questions qui pourraient venir ensuite sont : "Si elles ne sont plus là, pourquoi ?????" Mais là pas trop de réponse, que du mystère.
"Si elles (une, juste une, suffirait à notre bonheur) sont encore là, quelle sera la prochaine étape ???"






















"Dis t'en compte combien de bébés sur la tour ?"
"Tu crois que c'est un bon présage ????"

mercredi 8 juin 2011

Roman photo, suite et fin

Il manque dans ces images, la photo des deux poussières d'humanité.
Mais dans "l'excitation" du moment, nous n'avons pas pensé à prendre l'appareil.
Nous avons trouvé les Tchèques calme. On voit la différence avec le sud de l'europe, moins de bruits, moins de gens dans tout les sens, qui parlent fort.
Peu de gens avec des téléphones portable dans la rue !
Tout semble plus propre, plus rangé qu'en France.

La poussière de Prague, le matin dans la chambre d'hôtel



Des poignées de portes, toutes plus belles, les unes que les autres

Tous les bancs de Prague, sont supportés par ces dragons

Les Babies de l'artiste Tchèque David Cerny. Nous allons les retrouver plus tard sur la tour de la télévision.

Les jeux pour les enfants, des monstres en céramique


La superbe boite de mon train mécanique


La coupole de l'ancienne gare de Prague, 1918.


Des couleurs encore des couleurs


La fameuse tour de la télévision, avec les bébés


Nous n'y avons vu aucun signe à notre intention !



Mais j'ai pourtant fais de nombreuses photos !!

L'église avec une pendule géante !! 1930


Vinohrady, encore un autre quartier de Prague







La sieste chacun sur son banc !!


Tiens si on mangeait léger ce midi !


Dans cette partie du quartier, nous somme dans les rues du monde !




La gare de Prague, l'ancienne, la nouvelle ne se voit pas, car elle est totalement en sous sol. Super moderne







L'orage gronde au dessus de Prague, l'éclair frappe

Retour à Brno, la campagne Tchèque




Notre dernier repas à Brno, le samedi midi. Le jus de fruit est chaud ! Mais c'est bon, surtout qu'il fait froid et pluie dehors. Nos deux poussières d'humanités sont au chaud depuis 2 heures. Dans cette brasserie, les glaces sont succulentes et seulement à 14 couronnes Tchèques !



Dans le métro à Vienne, les gens sur le quai font bouger l'écran. Je trouvais ça, super. J'ai fait des films qui donneront mieux. D'abord les bulles qui bougent, puis les points, puis les silhouettes humaines.